Entreprise de vente et pose de parquet


Aller au contenu

Menu principal:


Parquet sol chauffant

Normes du parquet

Choix d'un parquet en chauffage au sol

Comme la résistance thermique est proportionnelle
à l'épaisseur du matériau, elle sera d'autant plus faible
que le parquet sera mince.

D'autre part, la conductivité thermique du bois s'élevant
avec sa densité, plus le bois sera dense, meilleure sera
la conductivité du parquet.

En pratique, comme les bois les plus denses sont aussi
les plus durs, un parquet en bois dur est plus conducteur
à épaisseur égale qu'un parquet en bois plus tendre.

Enfin, la chaleur se transmettant dans les meilleures
conditions par conduction, plutôt que par convection ou
rayonnement, une liaison par collage entre le parquet et
le sol chauffant constitue la meilleure solution.

C'est donc le parquet massif collé, généralement mince,
qui offre les meilleurs résultats au plan thermique. Les
sollicitations hygrométriques subies par le parquet lorsqu'il
est placé sur un sol chauffant sont considérablement accrues
par rapport au même parquet posé sur un sol froid.

En conséquence, pour que ces sollicitations ne se traduisent
pas par des désordres, le parquet doit être solidement maintenu
à son support. C'est le collage direct du parquet sur son support
qui assure, là encore, les meilleurs résultats.

Ce sont donc les parquets massifs collés qui conviennent le
mieux aux sols chauffants. NE PAS DEPASSER 15 mm D'EPAISSEUR
(DTU 51.2 - Norme NF P 63-202)





Nous pouvons vous transmettre
les informations nécessaires à vos
recherches sur les sols chauffants


Société Sols et Bois | soletbois@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu